Tout ce qui ne va pas dans Harry Potter

par | Août 16, 2022 | Divers

Harry Potter est un vrai chef-d’œuvre qui plait aux petits comme aux grands.

Cependant, la société présentée dans l’univers de Harry Potter est loin d’être parfaite. C’est probablement ce qui la rend réaliste.

Découvrez tout ce qui ne va pas dans Harry Potter…

Transcription du podcast

[0:00] Bonjour à tous ! Dans ce podcast de français intermédiaire, aujourd’hui, on va parler de tout ce qui ne va pas dans Harry Potter. Alors avant que vous m’insultiez et que vous me traitiez de sale petit blasphémateur, parce que je vais en dire beaucoup des blasphèmes aujourd’hui, je tenais à préciser que, comme tout le monde, j’adore Harry Potter.

[0:28] Harry Potter fait partie des œuvres qui ont marqué mon enfance. Ça fait partie des rares romans que j’ai lus quand j’étais enfant, quand j’étais petit. Et le succès de Harry Potter est complètement mérité. C’est génial. C’est une œuvre qui peut plaire à tous les âges. C’est bourré d’imagination et c’est bien écrit. Et certaines personnes se sont initiées à la lecture avec Harry Potter. Mais il y a quelques mois, j’ai relu l’épisode un et l’épisode deux.

[1:05] Et c’est vrai qu’après quelques réflexions, j’ai beaucoup de critiques à émettre sur le monde de Harry Potter et je n’ai plus le même regard sur l’œuvre de Harry Potter que celle que j’avais quand j’étais encore plus jeune que maintenant. Alors, qu’est-ce qui ne va pas dans Harry Potter ? Eh bien d’abord, je trouve que les sorciers ne sont pas très sympathiques. Dans le sens que ce sont des individus qui ont décidé volontairement de vivre en dehors de la société et de se séparer de ceux qu’ils appellent « les Moldus ».

[1:50] « Les Moldus » en français, c’est comme ça que l’on appelle les personnes qui ne sont pas des sorciers. Et si les sorciers décident de vivre en dehors des Moldus, ce n’est pas parce qu’ils sont rejetés par les Moldus. J’ai vraiment l’impression que c’est plus parce qu’ils les méprisent et qu’ils ne s’intéressent pas du tout au monde des Moldus. C’est eux qui se cachent. Ils n’ont jamais été rejetés. Ils se sont cachés, comme s’ils se sentaient supérieurs aux Moldus. Et ils n’ont pas du tout apparemment envie de faire profiter de leurs pouvoirs à la population.

[2:30] Or, ils ont quand même des pouvoirs magiques pour faire repousser des os, par exemple. Heu… et ils pourraient rendre beaucoup de services à la médecine. Mais comme ils semblent se sentir supérieurs et au-dessus de tout cela, ils vivent en dehors du monde des Moldus. Et en plus de ça, ils ne s’intéressent absolument à rien du monde des Moldus, c’est-à-dire qu’ils ne s’intéressent absolument pas à ce qui n’est pas leur culture.

[2:58] Ils sont ignorants et ils choisissent volontairement d’être ignorants du monde extérieur. Alors ça, c’est la première chose assez critiquable. Ensuite, je voulais parler un peu du système scolaire de Harry Potter qui reflète un peu cette mentalité. Alors je vous avoue que moi aussi j’aurais beaucoup aimé qu’à l’âge de onze ans, un grand géant barbu vienne me voir et me dise :

[3:27] « Écoute mon garçon, tu ne vas jamais faire de mathématiques, jamais de géographie, tu ne vas apprendre aucune langue. Et à la place, je vais t’emmener dans une école de sorciers où tu vas apprendre à faire des potions et tu vas apprendre des sorts pour propulser tes ennemis à quelques mètres de toi. Éventuellement, à leur faire un petit peu mal. Mais tu vas voir, ça va être super. » Alors le problème du, du programme scolaire de Harry Potter, c’est que je ne pense pas que ça leur serve à grand-chose.

[4:05] Je parle seulement du système scolaire dans Harry Potter, que je ne vais comparer au système scolaire d’aucun pays. Je ne parle que de l’univers Harry Potter. Donc dans Harry Potter, les élèves apprennent beaucoup de choses qui, selon moi, ne vont pas leur servir à grand-chose plus tard. Et parmi les rares matières classiques que les élèves apprennent à Poudlard. Donc Poudlard, c’est le nom de l’école des sorciers en français de Harry Potter.

[4:35] Ils apprennent par exemple l’histoire de la magie et faire apprendre à des enfants l’histoire de la magie. C’est quelque chose d’extrêmement spécifique. C’est comme si je disais à des élèves que pendant dix ans, ils n’allaient apprendre que, heu… l’histoire de la littérature du XIVᵉ siècle en France, ce qui est très restrictif. Et surtout, ça renforce encore une fois de plus l’entre-soi des sorciers qui se séparent.

[5:15] Donc, ce qu’on appelle « l’entre-soi » en français, c’est les gens qui restent entre eux, qui ne cherchent pas à se mélanger et à rencontrer d’autres personnes qui ne sont pas dans leur milieu. Tout leur programme est propre à leur monde. Et une fois encore, ils ne s’intéressent pas du tout aux univers des Moldus qui… alors, je ne connais pas les chiffres exacts parce que je suis moi-même un Moldu, mais ils composent quand même, je crois, 50 % de la société.

[5:45] Alors ça aussi c’est quelque chose de très critiquable à mon sens. Alors je vais continuer dans cette voie. Il y a aussi ce système des maisons dans Poudlard. Donc chaque élève est séparé en fonction de son trait de caractère en quatre écoles. Mais en plus, ce système de maisons où les élèves entrent en compétition. Eh bien justement, ça crée une compétition absurde entre les élèves. Ça les sépare en groupes. Donc ça les incite à rester avec des personnes qui sont du même caractère qu’eux, puisque la maison dans laquelle atterrissent les élèves est déterminée en fonction de leur caractère, de leurs traits de caractère.

[6:25] Mais du coup, voilà, ils heu… ce système au lieu de chercher à rassembler va au contraire, à mon sens, diviser. Et puis, ce n’est pas très juste non plus puisque le « Choixpeau Magique » choisit la maison des élèves quand ils ont onze ans. Or, à onze ans et une fois adulte, on a de fortes chances de changer de caractère. C’est comme si, parce qu’un élève est timide à l’âge de onze ans, il se retrouvait dans la maison des élèves timides jusqu’à la fin de ses jours. Donc, ça aussi ce n’est pas très juste.

[7:07] Mais en plus de ça, le moyen de gagner cette compétition, de gagner la fameuse coupe des maisons, donc d’être les, le meilleur a un système de points complètement aléatoire. Les professeurs peuvent décider de donner des points ou de retirer des points à un élève de manière complètement arbitraire et sans se justifier. Donc il peut y avoir du favoritisme, il peut y avoir du lynchage contre un élève.

[7:38] Et en plus de ça, c’est injuste puisque si un élève a fait une grosse bêtise, il va faire perdre des points à toute sa communauté. Alors que lui seul devrait être puni et être tenu responsable de ses actes. Donc ça aussi c’est injuste. Et d’ailleurs, le… le comble de l’injustice, le moment le plus injuste, typiquement, c’est dans Harry Potter 1, où les Serpentards ont gagné la coupe. Mais le directeur Dumbledore, au dernier moment, décide de faire gagner de manière complètement arbitraire Gryffondor.

[8:18] C’est comme si aux Jeux olympiques, le champion du monde avait la médaille d’or et que le jury disait « Bravo ! Mais finalement, je vais donner la médaille d’or à l’autre champion qui est à la troisième place parce que je les aime bien. » Donc, c’est ça le système de Harry Potter et des maisons. Et enfin pour terminer, et je vais arrêter là, c’est promis, après il y a Poudlard, donc l’école des sorciers.

[8:45] Alors pendant tous… pendant tous les épisodes de Harry Potter, tout le monde n’arrête pas de dire que Poudlard est le lieu le plus sûr qui soit. Alors si Poudlard est le lieu le plus sûr sur Terre pour un sorcier… eh bien je n’aimerais pas du tout être sorcier parce que c’est vraiment… Enfin, si vous voulez que votre enfant meure, emmenez-le à Poudlard. C’est quand même une école où des enfants donc de onze ans peuvent se retrouver face à un chien géant à trois têtes.

[9:18] Il y a déjà eu plusieurs morts à l’école. Il y a plus tard un serpent géant qui se promène dans les murs et qui pétrifie les élèves. Donc, donc qui les transforme en pierres. Les élèves peuvent très bien se retrouver avec un troll qui se balade dans les cachots. Je ne trouve pas ça très sûr. Et ce qui me choque encore plus, c’est qu’à chaque fois que l’école rencontre ce genre de problème, les élèves et les professeurs ont l’air très inquiets et ont l’air d’avoir très peur que Poudlard doive fermer, c’est-à-dire que l’école ferme.

[9:56] Mais j’ai envie de dire bien sûr que l’école doit fermer. À partir du moment où vous avez un serpent géant qui transforme les élèves en pierre ou qui les tue de temps en temps, l’école doit fermer de toute urgence. Mais au lieu de cela, Poudlard semble n’avoir jamais aucun problème avec la justice. Et surtout, visiblement, ils ne cherchent pas spécialement à revoir les normes de sécurité. Alors voilà, c’était ça mes, mes quatre grandes critiques, les quatre grands points que je reproche à l’univers d’Harry Potter. J’espère que vous ne m’en voudrez pas trop et que ce podcast vous a plu. Et je vous dis à très bientôt pour un prochain podcast. Salut !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.