Qui êtes-vous ? (La question existentielle du jour)

par | Juil 26, 2022 | Divers

Les conversations commencent souvent par ces deux questions : « qui es-tu ? » et « qu’est ce que tu fais dans la vie ? »

Si les réponses sont évidentes, nous définissent-elles vraiment ?

Transcription du podcast

[00:00] Bonjour à tous. Comme vous le savez, les podcasts de français intermédiaires de Anyfrench parlent de tout et de rien. Alors aujourd’hui, j’étais d’une humeur philosophique et c’est pour ça que j’ai décidé de choisir comme thème la question : « Qui êtes-vous ? » Alors c’est un sujet qui peut paraître assez simpliste.

[00:25] Parce que je suppose que quand vous rencontrez quelqu’un et qu’il vous « demande qui es-tu ? » Vous allez spontanément répondre par votre prénom. Vous allez dire « Je m’appelle… Tartempion ». C’est-à-dire que vous allez dire que vous êtes un mot que vous n’avez pas choisi.

[00:47] Et déjà rien que ça, c’est assez intéressant parce que bon, j’ai la chance d’aimer mon prénom. Mais si vous n’aimez pas votre prénom, ça peut vous influencer négativement puisque le mot qui vous a été désigné de force qui représente en quelques syllabes votre être, vous ne l’aimez pas. Et ce que je trouve intéressant dans la question « Qui êtes-vous ? »

[01:18] C’est que quand on rencontre quelqu’un. Après s’être nommé, donc c’est-à-dire après avoir donné son prénom, la question qui vient souvent ensuite, c’est « Qu’est-ce que tu fais dans la vie ? ». Et là, vous allez toujours répondre par quelle est votre profession. Donc vous allez répondre : « Moi, je suis professeur de français. » « Moi, je m’ennuie comme un rat mort dans une entreprise de déménagement international. »

[01:47] « Moi, je suis employé de bureau dans une entreprise passionnante. » « Moi, je suis cariste. » « Je suis plombier. » « Je suis architecte. » « Je suis psychologue » et après avoir dit cela, vous allez peut-être un petit peu développer avec votre interlocuteur pour dire des précisions sur votre métier, sur ce que vous aimez et ce que vous n’aimez pas dans votre métier.

[02:17] Et ensuite, vous allez considérer que vous avez répondu à la question. Et d’ailleurs, c’est ce que votre interlocuteur désirait savoir. Pourtant, imaginons que vous détestiez votre travail. Eh bien, vous ne pouvez pas vous identifier à votre travail. Donc vous n’êtes pas votre travail. Et si, par exemple, vous n’aimez pas donc votre travail, et que vous travaillez du lundi au vendredi, de 9h à 18h.

[02:54] Eh bien, à la question « Qu’est-ce que tu fais dans la vie ? », si vous vouliez vraiment répondre à la question, en partant du principe que vous n’êtes pas votre travail. Vous devriez plutôt répondre : « Eh bien moi, du vendredi à 18h, jusqu’au lundi à 9h du matin et le lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi entre 18h et 9h du matin.

[03:24] J’aime apprendre le français, j’aime apprendre des langues, j’aime apprendre des tas de choses. J’aime sortir avec mes amis. J’aime rencontrer des personnes. J’aime rester assis chez moi pour regarder une série Netflix. J’aime rester assis et ne rien faire. » Et là, ça devrait un peu plus répondre à la question.

[03:52] Pourtant, cette manière de répondre à la question « qui êtes-vous ? » serait de vous définir par ce que vous aimez. Et c’est vrai que quand on vous demande « qu’est-ce que vous faites dans la vie » si vous répondiez par ce que vous aimez faire plus que tout, si vous répondiez par : « Je lis des livres, je fais du sport, je fais de la cuisine. »

[04:19] Eh bien, vos interlocuteurs vous regarderaient en pensant que vous êtes un petit peu bizarre de répondre comme ça. Mais je ne sais pas si le fait qu’à chaque fois que l’on demande à quelqu’un qu’est-ce qu’il fait dans la vie, il se sente obligé de dire quel est son métier ou qu’il est au chômage, en précisant bien pourquoi il est au chômage comme s’il devait s’excuser.

[04:45] Je ne sais pas si c’est quelque chose de positif ou de négatif et si c’est quelque chose de nouveau ou pas. Est-ce que c’est propre à l’ère actuelle du capitalisme ? Ou est-ce que ça a toujours été le cas ? Est-ce que, par exemple, au Moyen Âge, les gens répondaient « Eh bien, moi, je suis le roi de France. » « Moi, je suis paysan » « Moi je suis charcutier » je n’en sais rien.

[05:10] Et…. Et voilà. C’était donc un petit podcast que j’avais envie de faire, qui soulève des questions sans apporter de réponse. Et je voulais en profiter pour vous demander de vous poser la question : « qui êtes-vous ? » Et que vous aimiez ou non votre travail, imaginez que, à chaque fois que vous alliez au travail, vous perdiez la mémoire et que vous n’ayez jamais aucun souvenir d’être allé au travail.

[05:43] Et donc, que pour vous, vos moments de lucidité seraient entre 18h et 9h du matin, sur une échelle plus ou moins longue. Si on vous demandait : « Qu’est-ce que tu fais dans la vie ? » Qu’est-ce que vous répondriez ? Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Comme d’habitude, vous trouverez la transcription intégrale de ce podcast sur le site anyfrench.com. Et je vous dis à très bientôt pour un prochain podcast sur un autre sujet. À bientôt.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.