Comment penser en français ?

par | Juin 9, 2022 | Divers

On a parfois tendance à traduire le français dans sa langue maternelle. Si traduire peut de temps en temps être utile pour apprendre le français, ça peut devenir handicapant si vous traduisez systématiquement.

Alors, comment penser en français ? Et comment enfin arrêter de traduire dans sa tête ?

Transcription du podcast

[00:00] Alors, bonjour à tous. Dans cette vidéo, je vais vous expliquer comment arrêter de traduire en français dans votre tête. Alors cette vidéo est une réponse au commentaire de Ben M. Donc merci Ben M. pour ton commentaire. Donc Ben M. a commenté ceci :

[00:16] « Je suis originaire des Philippines. Je suis à mon niveau B1.1. Merci pour vos vidéos. Elles sont très utiles. » Merci à toi, Ben. D’ailleurs, n’hésitez pas à me tutoyer dans, dans vos commentaires et dans les vidéos. « J’aime que vous utilisez des phrases simples même si vous parlez assez vite. J’espère que vous pourrez faire des vidéos pour améliorer l’écoute comme la liaison et l’enchaînement par exemple.

[00:39] J’ai tendance à traduire mot à mot et à analyser la grammaire lorsque mon professeur fait écouter un document audio, ce qui explique pourquoi je ne comprends pas complètement la pensée. Je sais que vous avez déjà donné des conseils à ce sujet mais j’apprécierais… » « a, i, s » c’est bien, tu as mis un « s » « … si vous pouviez faire plus de vidéos pour améliorer l’écoute. Merci beaucoup ! More power ! »

[01:02] Alors c’est une très… un très bon commentaire, une très bonne question. Parce que finalement, quand vous traduisez dans votre tête, c’est ça qui vous empêche de progresser, heu, que ce soit en compréhension orale ou en expression écrite. Parce que, par exemple, si quand on vous parle, vous avez besoin de traduire dans votre langue maternelle pour comprendre, ce que vous faites, ce n’est pas de la traduction… de la compréhension orale, mais c’est de la tradu… heu, de la traduction mentale, ce qui n’est pas la même chose.

[01:30] Alors, comment ne plus traduire mentalement et comment vraiment, alors, entrer dans la langue en pleine conscience, si je puis dire. Alors, heu, je vous conseille tout simplement, pour commencer d’y aller par étape, par exemple, c’est comme quand ou si vous avez appris à conduire, les premières fois, quand vous conduisez, vous devez vous concentrer sur le passage des vitesses et l’embrayage si vous conduisez en voiture manuelle.

[01:54] Vous devez vous concentrer sur la circulation, sur la signalisation. Ça vous demande beaucoup de concentration, ce qui fait que, heu… en fait à ce moment-là, la conduite n’est pas encore un réflexe. Et c’est à force de travail qu’après quand vous conduisez, vous ne réfléchissez plus. Eh bien, dans les langues étrangères ou quand vous apprenez le français, c’est exactement la même chose. Vous devez essayer le plus possible de développer votre français comme si c’était un réflexe.

[02:24] Parce que finalement, quand on parle, du moins à mon sens, on s’exprime par réflexe, sans réfléchir. C’est ça qui rend la parole spontanée. Alors, justement, comme pour la conduite, allez-y par étapes… Attendez, je vais laisser la voiture passer. Allez-y par étape. Donc si, heu… je suppose qu’il y a des phrases que vous n’avez pas besoin, de… que vous n’avez plus besoin de traduire dans votre tête, ce sont des phrases simples.

[02:52] Comme « je vais faire des courses » ou « je vais manger ». Donc dans des situations courantes de la vie, si à un moment vous devez aller faire vos courses, forcez vous à penser dans votre tête « je vais faire des courses ». Si vous avez faim, si vous allez à table, si vous allez déjeuner, vous pouvez vous dire « je vais manger ».

[03:14] Et, heu ça paraît tout bête, mais y aller avec des phrases simples, petit à petit, ça va vous débloquer mentalement pour vous… déjà vous faire comprendre que oui, vous pouvez penser en français. Même si c’est sur une pensée assez restreinte pour l’instant. Mais c’est important de vous débloquer mentalement et au fur et à mesure que vous allez réussir à penser en français, vous allez pouvoir le faire après sur des phrases de plus en plus complexes.

[03:41] Donc allez-y par étape, comme pour la conduite, jusqu’à ce que ça devienne un réflexe. Ensuite, le deuxième conseil que je voulais vous donner, c’est d’essayer d’associer le plus possible de l’écoute et de la lecture en même temps. Par exemple, dans les vidéos… là, celle que vous voyez en ce moment, vous pouvez activer les sous-titres en français pendant que vous m’écoutez parler.

[04:02] Je vous conseille de le faire dès que possible, surtout si vous traduisez dans votre tête. Faites-le systématiquement, donc toutes les vidéos que vous regardez, mettez immédiatement des sous-titres en français. Parce que c’est, heu… ce n’est pas possible. Enfin, ou… du moins pour, heu… je ne connais pas, je ne connais pas de personnes qui sont capables de le faire, de… d’écouter du français, de lire du français en même… en même temps et en même temps, de traduire.

[04:30] L’avantage d’avoir un texte en français que vous lisez pendant que vous écoutez, c’est que vous ne pouvez pas traduire. Et votre seul point de référence par rapport à votre écoute sera un texte. Donc ça, c’est une très bonne manière de vous forcer à penser en français, parce qu’en plus, ça stimule votre cerveau de deux façons.

[04:48] Ça vous permet de voir le français de deux… avec deux points de vue différents, donc celui de l’écoute et celui de la lecture. Et c’est à mon sens un des meilleurs exercices pour vraiment arrêter de traduire dans votre tête. D’ailleurs vous pouvez le faire sur aussi sur mon site anyfrench.com si vous ne le connaissez pas, je vous invite à y aller. Heu… vous avez des textes sur plusieurs thématiques avec des transcriptions audio justement pour pratiquer cet exercice.

[05:15] Donc, ça, c’est le deuxième conseil que je vous donne. Ensuite, je vous conseille de parler à vous-même, à haute voix. Alors c’est un conseil que j’ai déjà donné pour améliorer votre compréhension orale, mais… je vous renvoie sur cette vidéo si vous ne l’avez pas encore vue. Mais, heu, par rapport à ça, je vais vous expliquer pourquoi parler à haute voix vous permet d’arrêter de penser en traduisant.

[05:35] Parce que quand vous allez parler tout seul, déjà, vous allez parler normalement… si vous vous racontez par exemple votre journée à haute voix, vous allez parler longtemps. Vous n’allez pas dire qu’une seule phrase, parce que si… le problème souvent, quand vous êtes en cours collectif par exemple, c’est que vous allez dire qu’une seule phrase.

[05:55] Donc vous êtes obligé de… vous êtes obligé de réfléchir à la traduction dans votre tête avant de la dire. Tandis que si vous vous forcez à raconter à vous-même votre journée en français, vous allez devoir parler pendant plus que… seulement trois secondes. Et l’avantage de ça, c’est que ça vous travaille vraiment votre cerveau.

[06:13] Quand vous exprimez sur une longue durée, vous n’avez pas le temps de traduire dans votre tête. Et c’est vraiment là-dessus que vous devez travailler. Donc essayez quand vous vous entraînez à parler en français, à parler au moins une minute. Et pas seulement une phrase de temps en temps. Ça, c’est vraiment le point qui va vous aider. Et alors, le dernier conseil que je vais vous donner, c’est…

[06:36] Alors c’est peut-être plus adapté au niveau intermédiaire, mais ça peut être utile au niveau débutant. Si vous avez une application pour traduire les textes en français que vous ne comprenez pas. Donc, s’il y a des mots dans un texte que vous ne comprenez pas en français. Je vous conseille de d’abord regarder sa définition en français sur un dictionnaire français et après de regarder sa traduction dans votre langue.

[06:58] Mais commencez par la traduction en français. Même si vous n’allez sûrement pas comprendre, ou du moins pas comprendre l’intégralité de la traduction. Le fait de chercher le sens des mots dans la langue que vous apprenez, ça vous apprend vraiment justement à raisonner en français. Parce que là, vous cherchez carrément à comprendre le sens des mots dans la langue que vous apprenez.

[07:21] Et donc, c’est un petit élément qui peut vous débloquer pour arrêter de réfléchir dans votre langue maternelle. Voilà, c’est les conseils du jour que je voulais vous donner. N’hésitez pas si vous avez des questions sur le français, à les mettre dans les commentaires, j’y répondrais. Profitez que l’on soit encore seulement 84 abonnés à l’heure à laquelle j’enregistre cette vidéo.

[07:43] Parce que quand cette chaîne aura 1 million d’abonnés, je ne pourrai pas répondre à tout le monde. Et si vous n’êtes pas encore abonnés, abonnez-vous. J’espère que cette vidéo vous a plu. Si c’est le cas, pensez à mettre un pouce bleu, à la commenter et à la partager. Et à cliquer sur la cloche si ce c’est pas encore fait. Ça m’aidera beaucoup à gagner en visibilité. Et sur ces bonnes paroles, je vous souhaite une très bonne journée. Salut!

1 Commentaire

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.