Comment améliorer sa compréhension orale du français

par | Mai 8, 2022 | Divers, Français comme un natif

Améliorer sa compréhension orale du français est une compétence à part entière. Malheureusement, il ne suffit pas d’écouter du français pour progresser.

Voici comment avoir une écoute active pour mieux comprendre l’oral du français. 

Transcription du podcast

[00:00] Bonjour à tous.

Dans cette vidéo, je vais vous expliquer comment améliorer votre compréhension orale du français. Alors ce qu’il faut savoir, c’est que la compréhension orale, c’est un exercice où vous n’êtes pas du tout passif.

[00:15] Ce n’est pas parce que vous écoutez que vous ne faites rien. Donc, il ne suffit pas d’écouter des ressources audio de français d’une oreille distraite pour progresser. Écouter d’une oreille distraite, ça veut dire écouter en faisant quelque chose à côté, écouter à moitié, donc en gros, ça veut dire ne pas écouter.

[00:32] Alors, comment bien écouter, justement ? Alors, la première chose que je peux vous conseiller, c’est d’essayer de comprendre le sens des phrases de manière globale. C’est-à-dire, n’essayez pas de faire une pause à chaque fois qu’il y a un mot, que vous ne comprenez pas. Heu… Pourquoi ?

[00:50] Parce que déjà, c’est la manière naturelle qu’a votre cerveau de comprendre les messages, y compris dans votre langue maternelle. Par exemple, si je vous dis « pensez à une phrase » si je vous demande de m’expliquer, qu’est-ce que ça veut dire « à » de « penser à une phrase » vous allez avoir du mal à me l’expliquer, ce qui est normal parce que votre cerveau va comprendre le message global.

[01:14] Donc ça, c’est la première chose. Et parce que ça vous fatigue moins et ça va vous permettre justement de comprendre après du vocabulaire en contexte. Alors le deuxième conseil que je peux vous donner par rapport à ça, c’est de bien sélectionner vos ressources audio, qu’elles soient des vidéos… que ce soit, pardon, des vidéos, des podcasts, de… des articles audio, une vidéo YouTube…

[01:35] Heu… assurez-vous de comprendre de 70% à 80% du contenu, soit parce que vous avez suffisamment étudié le document avant, soit parce que vous comprenez depuis le début 70% à 80% du contenu. Pourquoi cette règle des 70% à 80% du contenu à comprendre ? Déjà, c’est parce que ça vous habitue justement à comprendre les choses d’une manière globale.

[02:01] Ensuite, c’est parce que c’est ce qui va vous arriver, heu… probablement, et même très souvent quand vous serez en France, quand vous allez rencontrer des francophones ou même si vous passez l’examen du DELF B1 ou B2 à l’oral, heu, il y a de fortes chances que souvent, vous ne compreniez pas exactement ce que dit votre interlocuteur ou votre, heu, examinateur.

[02:22] Et justement, ça vous habitue à vous forcer à comprendre les choses de manière globale et à ne pas paniquer si vous ne comprenez pas chaque mot un à un. Ensuite, ces fameux 70% à 80% que vous connaissez, que vous comprenez, ça permet de renforcer le vocabulaire que vous connaissez déjà. Parce qu’une langue, ça s’acquiert à force de répétition. Le vocabulaire aussi.

[02:43] C’est à force de l’entendre dans différents contextes que vous allez progresser en français et mémoriser le vocabulaire. Et enfin les 20 à 30 du texte que vous ne comprenez pas. C’est justement du vocabulaire que vous allez pouvoir deviner et comprendre en contexte. Alors, comment faire pour rester concentré pendant votre écoute et ne pas écouter par exemple un fichier audio de français pendant 30 secondes et après de penser à autre chose ?

[03:12] Alors le premier conseil que je peux vous donner, c’est de prendre des notes au fur et à mesure de votre écoute. Alors quand vous prenez des notes de ce que vous comprenez en français… prenez des notes en français ! heu… vous envoyez un message à votre cerveau pour lui dire « Écoute, maintenant ton travail, c’est de comprendre le message qui t’est transmis. »

[03:37] Et ça a l’air tout bête. Mais le fait de se mettre, heu… dans une disposition, de prendre des notes, ça vous oblige à vous concentrer et à mieux chercher à comprendre réellement le message que vous recevez. Et évidemment, le but à long terme, c’est de… d’avoir besoin de moins en moins de vous concentrer pour comprendre ce qu’on vous dit.

[03:58] Alors, si vous êtes dans la rue, en train de marcher en train d’écouter un podcast et que vous n’avez pas envie, ou que vous ne pouvez pas prendre de notes parce que vous n’avez pas de stylo ou parce que vous marchez dans la rue. Heu… ce que je peux vous conseiller de faire, c’est, heu… alors une technique que j’utilise moi-même parce que je suis en train d’apprendre l’allemand.

[04:15] Quand vous écoutez un document audio, essayez de visualiser les mots au fur et à mesure qu’ils apparaissent dans votre tête. Alors, je ne sais pas si je suis clair, je… je vais vous faire une illustration dans la vidéo pour vous permettre de comprendre un peu comment ça se passe. Mais voilà, essayez de visualiser les mots qui apparaissent un par un dans votre tête au fur et à mesure que vous les entendez.

[04:41] Alors je ne sais pas si cet exercice conviendra à tout le monde. Je serai curieux de savoir si ça marche avec vous, donc n’hésitez pas à partager de… votre retour dans les commentaires. L’avantage de cet exercice, c’est que ça vous permet d’associer deux, heu… deux… systèmes cérébraux, si je puis dire. Pour, heu… de compréhension, c’est-à-dire l’écoute et la lecture. Donc ça, c’est l’autre conseil que je voulais vous donner.

[05:11] Ensuite, autre chose, heu, pensez à utiliser le plus possible, voire uniquement des ressources qui vous intéressent. Alors, pourquoi utiliser les ressources qui vous intéressent ? Eh bien tout simplement que si vous travaillez sur un sujet qui vous ennuie ou qui ne vous intéresse pas, vous n’aurez ni envie d’écouter ni envie de comprendre.

[05:33] Donc, ce ne sera pas productif. Alors attention au piège toutefois là-dedans. C’est que si vous préparez par exemple l’examen du DELF B1 ou B2. Bon, eh bien, les sujets qui tombent à l’oral régulièrement, ça va être le sport, l’environnement, heu… « pourquoi les robots vont envahir la Terre ? » ou ce genre de sujet… Bon, imaginions que vous n’avez pas envie d’apprendre le vocabulaire sur l’environnement.

[05:59] Pas forcément parce que vous… l’environnement ne vous intéressent pas ou, que c’est… mais juste parce que c’est un sujet que vous maîtrisez et que… bah, vous n’avez pas envie d’en parler. Ça, vous, ça vous, ça vous ennuie, ça vous gonfle. Alors, heu… ce que je vous conseille de, de faire, c’est au lieu de vous dire « Ah, ça me barbe d’apprendre le vocabulaire sur l’environnement. Je connais le discours, je n’ai pas envie de parler de ça pendant mon oral de français, je veux parler d’autre chose. »

[06:25] Eh bien, dites-vous plutôt : « grâce au vocabulaire sur l’environnement, je vais pouvoir avoir mon DELF B1, mon DELF B2 qui me permettra d’aller dans telle ou telle université, d’avoir un travail, d’avoir ma fierté perso… de la fierté personnelle » ou peu importe votre raison. Mais c’est une autre manière de, heu… vous rendre compte que techniquement, en fait, c’est un sujet qui vous intéresse parce qu’il vous sera utile plus tard.

[06:53] Donc, soyez quand même pragmatiques. Pensez d’abord à vos priorités, à vos objectifs personnels. Heu… voilà, ensuite le dernier conseil que je voulais vous donner, c’est quand vous êtes complètement K.O, quand vous êtes complètement lessivé, c’est-à-dire que vous avez travaillé votre compréhension orale depuis dix minutes, 20 minutes, 30 minutes, je ne sais pas, peu importe.

[07:15] Et que vous vous rendez compte que vous ne comprenez plus rien. Alors déjà, ça, c’est quelque chose de normal. Parce que, heu… quand on apprend une langue étrangère, ça demande beaucoup, beaucoup d’énergie à votre cerveau. Donc vous allez être très rapidement fatigués Donc, le cas échéant, n’hésitez pas et j’ai envie de vous dire faite même une pause de 5 à 10 minutes.

[07:37] Voire, arrêtez complètement, ça dépend combien de temps vous avez travaillé et ne remettez votre travail qu’au lendemain. Parce que c’est beaucoup plus rentable de travailler pendant dix minutes de manière efficace que de vous forcer à travailler de manière intensive quatre heures par jour pour finalement ne rien comprendre du tout.

[07:56] Voilà, donc c’était les conseils que je voulais vous donner pour, heu… améliorer votre compréhension orale du français. Donc, j’espère que cette vidéo vous a plu. Si c’est le cas, n’hésitez pas à cliquer sur la cloche, à vous abonner et à mettre un pouce bleu, à commenter, à partager la vidéo. Ça m’aidera beaucoup à gagner en visibilité et ça ne vous coûte rien.

[08:19] Ensuite, vous retrouverez donc la transcription intégrale de cette vidéo sur mon site anyfrench.com et vous trouverez aussi des ressources variées pour justement travailler votre compréhension orale et écrite en français. Heu… voilà donc aussi, si vous connaissez d’autres techniques pour améliorer votre… heu, sa compréhension orale du français.

[08:41] N’hésitez pas à en faire part dans les commentaires pour que la communauté puisse en profiter. Et voilà, j’espère que cette vidéo vous a plu et je vous souhaite une excellente… une super journée. Salut !

2 Commentaires

  1. María

    J’ai bien appri avec tes pièges et ta façon de parler: directe et claire.
    Je prendrai des notes pour mémoriser le vocabulaire inconnu pour moi.
    À bientôt ! Bon courage!

    Réponse
    • Frédéric

      Merci Maria ^^

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.