Exercice de français : Film d’horreur, Shining

Un des films d’horreur qui m’a le plus marqué est « Shining » de Stanley Kubrick. Je me rappelle encore d’être tombé dessus par hasard un soir à la télévision. Je devais avoir 12 ou 13 ans et j’étais seul chez ma grand-mère.

J’ai vraiment eu très peur pendant l’intégralité du film. J’étais partagé entre l’envie d’éteindre la télé pour ne plus avoir peur et l’envie de connaître la fin de l’histoire.

J’ai quand même réussi à le regarder jusqu’au bout. À l’époque, je ne connaissais pas Stanley Kubrick et je ne savais pas que ce film était un grand classique du cinéma d’horreur. Je comprends mieux aujourd’hui pourquoi il a mérité ce titre. Il fait quand même partie de ces films dont je me rappelle précisément des circonstances dans lesquelles je l’ai vu.

Je ne sais pas vraiment comment le réalisateur fait pour nous tenir en haleine du début à la fin. En tout cas, c’est vraiment bien fait. Je me rappelle avoir vu il y a longtemps une analyse du film sur YouTube. Cette analyse expliquait que Kubrick s’est arrangé pour filmer les différentes pièces du manoir de façon surréaliste.

Ainsi, on ne s’en rend pas compte consciemment, mais les personnages tournent en rond comme dans un labyrinthe qui défie les lois de la physique. Ils sont vraiment prisonniers de la maison. Quand un personnage devrait se retrouver dans un couloir, il se retrouve dans une autre pièce. Quand un personnage tourne à droite, il se retrouve dans une autre pièce à gauche, et ainsi de suite.

On ne sait pas vraiment si Kubrick l’a fait volontairement ou non. Mais tout porte à croire que c’est volontaire.

C’est comme ça qu’on reconnaît les vrais bons films d’horreur. Ce sont ceux qui se concentrent sur des détails pour nous déstabiliser, sans qu’on s’en rende compte.

One of the horror films that has made the biggest impression on me is Stanley Kubrick’s « Shining ». I still remember seeing it by chance one night on television. I must have been 12 or 13 years old and I was alone at my grandmother’s house.

I was really scared during the whole movie. I was torn between wanting to turn off the TV so I wouldn’t be scared anymore and wanting to know how the story would end.

I still managed to watch it to the end. At the time, I didn’t know Stanley Kubrick and I didn’t know that this movie was a great classic of horror cinema. I understand better today why it deserved this title. It is still one of those films that I remember precisely the circumstances in which I saw it.

I don’t really know how the director manages to keep us in suspense from beginning to end. In any case, it is really well done. I remember seeing an analysis of the film on YouTube a long time ago. It explained that Kubrick managed to film the different rooms of the mansion in a surreal way.

Thus, we don’t consciously realize it, but the characters go around in circles as if in a labyrinth that defies the laws of physics. They are really trapped in the house. When a character should be in a hallway, he ends up in another room. When a character turns right, they end up in another room on the left, and so on.

It is not clear whether Kubrick did this on purpose or not. But everything leads us to believe that it is voluntary.

That’s how you recognize the real good horror movies. They are the ones that focus on details to destabilize us, without us realizing it.

Entraînez-vous à relire le texte en parlant de vous !
Voici quelques exemples :

Je m’appelle [votre prénom].
Je suis… français / française / espagnol / espagnole / italien / italienne / japonais / japonaise / chinois / chinoise / allemand / allemande / portugais / portugaise / américain / américaine.
Je suis… professeur / avocat / avocate / pharmacien / pharmacienne / étudiant / étudiante / serveur / serveuse / médecin / psychologue / entrepreneur / entrepreneuse / directeur / directrice / employé / employée.
J’habite à [nom de votre ville]
C’est une ville… très jolie / assez jolie / pas jolie du tout.
Il y a un centre-ville… très commercial / chic / délabré.
C’est une ville… très petite / à taille humaine / moyenne / immense.
Il y a… beaucoup / quelques / aucun… restaurant.

Il y a… un cinéma / un théâtre / un opéra / un grand marché / un quartier des affaires / des très beaux monuments / beaucoup de verdure.

C’est une ville… très mal desservie / très bien desservie.

Je prends… la voiture / le bus / le tramway / le métro… tous les jours pour aller travailler là-bas.

Je vais tous les jours à pied… au travail / à l’université.

Je profite des transports pour… écouter de la musique / dormir / réviser mes cours / regarder le paysage / méditer / écrire / lire / envoyer des SMS / consulter mes emails / répondre à mes clients.

Mes parents vivent… très loin de chez moi / à côté de chez moi.

J’ai un frère et une sœur.

J’ai deux frères et deux sœurs.

Le week-end… je travaille / j’appelle ma famille / je vais voir ma compagne / je vais voir mon compagnon / je m’occupe de mes enfants / je fais du sport / j’apprends le français.

Télécharger

Texte + Quiz + Vocabulaire

Quiz de compréhension

Vérifiez votre compréhension du texte en répondant aux questions ci-dessous.

#1. « Shining » est un film de quel genre ?

« Shining » est un film d’horreur. C’est un film qui fait peur.

#2. Comment le narrateur a découvert le film « Shining » la première fois ?

Il est tombé dessus par hasard à la télévision. Il a allumé la télé et a vu se film. Il ne l’avait pas prévu.

#3. Où était le narrateur la première fois qu’il a vu le film ?

Il était chez sa grand-mère la première fois qu’il a vu le film.

#4. Le narrateur hésitait entre deux choses pendant le film, lesquelles ?

Il était partagé entre éteindre la télé et regarder le film jusqu’à la fin. Il hésitait.

#5. Est-ce que le narrateur connaissait le réalisateur du film « Shining » ?

Non, il ne connaissait pas le réalisateur Stanley Kubrick.

#6. Est-ce que le narrateur se souvient des circonstances dans lesquelles il a vu le film ?

Oui, il se souvient précisément des circonstances. Il se rappelle qu’il était seul chez sa grand-mère.

#7. Où le narrateur a regardé une analyse du film ?

Il a regardé une analyse du film sur YouTube.

#8. Comment sont filmées les pièces du Manoir ?

Les différentes salles du manoir (les pièces du manoir) sont filmées de manière surréaliste.

#9. Est-ce que Kubrick a volontairement filmé une architecture impossible dans le manoir du film ?

C’est presque sûr que Kubrick l’a fait exprès. Il l’a fait volontairement.

#10. D’après le narrateur, comment reconnaît-on les bons films d’horreur ?

On les reconnaît à ces petits détails qui déstabilisent les spectateurs sans qu’ils s’en rendent compte. C’est inconscient.

Terminer

Results